Analog Intimacy

Analog intimacy (intimité analogique) s’inscrit dans un temps long, de près de 8 ans. Elle raconte la naissance de l’attachement entre deux personnes, en passant par la découverte de l’autre, jusqu’à certaines habitudes quotidiennes. L’analogique intervient ici dans son sens « d’unité de mesure » par comparaison de rapport entre deux entités présentant des points communs, comme si la connaissance de l’autre pouvait être mesurée ou représentée par une grandeur physique. Cette démarche scientifique tente de montrer les observations de l’Apprivoisement : ces petits gestes simples mais finement perceptibles qui témoignent d’une confiance en expansion. C’est une mesure de l’intimité à travers un outil imperceptible. Au fil des années, ce contact a été petit à petit ponctué par une découverte de la douceur et de la féminité.

Équipement :

  • Minox 35GT
  • Minolta XD7
  • Yashica Mat 124G

Modèle : @lola.yvt

Expositions :


« Je m’intéresse à la féminité, et me suis longtemps questionnée sur le fait de se sentir « femme ». Pour moi, ça ne signifie pas être une autre personne avec une ultra féminité qui rayonne. Il n’existe pas de modèle de femme idéal. »

Aurélie Giard, « Univers », 2019.


Un phénomène physique à petite et grande échelle régit les éléments composants l’Univers. Une interaction universelle cause l’attraction réciproque de deux corps célestes.

Les astres et les étoiles,
La Mer et la Lune,
Toi et Moi.



Il est presque 18h. On avance à tâtons dans une partie de la forêt qui semble plus dense que le reste. Les racines des arbres essayent de nous cueillir les pieds. J’ai du mal à regarder à la fois la cime des hauts tilleuls, la lumière qui se découpe entre les branches devant moi, et le chemin que nous foulons. Tout nous semble si délicat dans ce milieu encore vierge, et pourtant. On avance, les yeux plissés et les bras tendus.